Fête de la Rose 2003

Logo de la Fête de la Rose 2003 Jean-Yves LE DRIAN
Jean-Yves LE DRIAN
Invité de la Fête de la Rose

La Fête de la Rose 2003 s’est déroulée au Parc des Gayeulles à Rennes le dimanche 28 septembre 2003 de 11h00 à 17h00.

En termes politiques, la journée a été marquée par deux cafés citoyens portant sur la laïcité et l’Europe, trois forums-débats et ponctuée par les interventions de Frédéric Bourcier, Premier Secrétaire Fédéral, et de Jean-Yves Le Drian, Député du Morbihan.

La partie musicale a été animée par

  • L’école de Tempo Musik.
  • Morwenna et son orgue de barbarie.
  • La Volute, musiques et chansons traditionnelles du Québec.

Avant les concerts, Gilles Frall, représentant de l’UBSAC-CGT, a souligné la lutte des professionnels du spectacle et de l’audiovisuel contre le MEDEF et la politique de Raffarin.

Les jeux gallos animés par l’Association La Jaupitre de Monterfil ont amusé les plus petits et les plus grands.

Les interventions politiques
Discours de Frédéric BOURCIER

Intervention de Frédéric BOURCIER le dimanche 28 septembre 2003.

Chers Amis,

Avant d’accueillir à cette tribune Jean‐Yves Le Drian que je veux remercier d’être parmi nous, je ne peux m’empêcher
de commencer mon propos par une pensée mélancolique, en évoquant la mémoire de notre camarade et ami Gilles
Piérini. Il a été pendant de nombreuses années la cheville ouvrière de cette fête de la Rose et chacun doit se souvenir de son investissement fruit de convictions fortes et de désintérêt personnel. Nous avons aujourd’hui une pensée toute particulière pour ses proches.
Lire la suite…

Discours de Jean-Yves Le Drian

Intervention de Jean-Yves LE DRIAN, Député du Morbihan, porte-parole de l’Union Régionale PS de Bretagne le dimanche 28 septembre 2003.

Je ne m’appelle pas Jean‐Christophe Cambadélis [personnalité annoncée pour la Fête de la Rose 2003], vous étiez venus l’entendre et vous aviez raison. Il a eu ses contraintes. Le Premier Secrétaire Fédéral m’a pris comme joker.

Si je peux prendre une image cycliste, sport cher à Edmond Hervé, je suis un peu le régional de l’étape ; mais je me souviens que dans un tour de France ancien, du temps où il y avait une équipe de l’Ouest, l’équipe de l’Ouest avait gagné le challenge par équipe, à la surprise générale. Je me dis qu’on ne sait jamais, ça pourrait revenir ; avec des équipes régionales on peut gagner.
Lire la suite…

Discours de Gilles GRALL

Intervention de Gilles GRALL, représentant de l’UBSAC-CGT, le dimanche 28 septembre 2003.

Mesdames, Messieurs, chers amis, chers camarades,

Depuis de nombreux mois, les salariés du spectacle vivant et de l’audiovisuel sont dans la lutte contre le MEDEF. Si, sous le précédent Gouvernement, nous avions, avec l’aide de la majorité de l’époque dont le Parti Socialiste, réussi à obtenir un texte qui permettait de mettre en échec la stratégie du vide juridique du patronat, le gouvernement Raffarin n’aura pas mis longtemps à mettre en oeuvre la politique du baron Seillière en ce qui concerne nos secteurs. A peine arrivés, c’est le doublement des cotisations sociales UNEDIC qui est mis oeuvre dès le 19 juin 2002.
Lire la suite…


Le journal de la fête
Journal de la Fête de la Rose 2003
Consultez-le…

Les animations musicales

Morwenna et son orgue de barbarie

Morwenna et son orgue de barbarie

Parce qu’un jour, elle se prend à écouter la complainte d’un orgue de barbarie, Morwenna découvre un beau matin ce vêtement fait à sa mesure : la chanson de rue.

Cette âme de la rue chantée par cette jeune artiste d’origine bretonne, ce sont des petites parcelles de lumière contenues dans la grisaille du pavé glissant. Ce sont les joies et les peines, l’espoir et la désespérance, le rêve et la difficulté d’être. Ce sont les horizons lointains d’un autre monde, perçus du port imaginé au bout du zinc d’un estaminet.

Ce petit bout de femme exerce avec talent l’art de la chanson réaliste, avec une voix superbe, forte et un peu grave.

Morwenna exprime un répertoire de grand succès, avec des chansons de Piaf, Ferré, Trénet ou Boris Vian…

Son entrain et sa présence sur scène donnent envie de chanter. Ce sera à coup sûr un excellent après midi.

Ecoutez un extrait
{mp3}2003/morwenna{/mp3}

Visitez son site officiel !

La Volute

Le groupe "La Volute"

Ce groupe, originaire de la Gaspésie, à l’est du Québec, a évolué avec succès dans cette région de 1980 à 1987. Reformés en 1990 à Montréal par des membres d’origine, ils entreprennent une série de tournée annuelles au Québec et en France.

En 1995 LA VOLUTE s’installe définitivement en Bretagne.
La rencontre entre le violoniste Pierrick Lemou et Sylvain Fournier le fondateur sera déterminante pour l’avenir et l’orientation du groupe. Philippe Le Gallou à la guitare et Pierre Sergent à la contre-basse, issus du blues et du jazz, les rejoignent. Ils s’attachent alors à donner un nouveau son et une identité musicale originale au groupe. C’est ainsi qu’en 1999 sort l’album “De terre et d’océan” qui est la pierre d’angle de la formation actuelle de LA VOLUTE.
Violon, guitare, harmonica, mélodéon, contrebasse, cuillères, guimbarde, et planche à pieds naviguent sur les reels, gigues, galopes et valses de la Belle Province auxquels s’ajoutent des compositions originales d’inspiration traditionnelle. Les chansons, souvent savoureuses, sont reprises en cœur par le public.
Qu’elles soient chantées a capela, en solo, avec ou sans harmonies vocales, elles parviennent à vous faire vivre une vraie fête à la Québécoise.

LA VOLUTE en concert, c’est un plongeon au cœur même de la tradition chantée et musicale des Québécois. Le travail et les recherche du groupe se veulent à l’image de ses racines gaspésiennes : têtus, persévérants et créatifs. Les quatre camarades n’hésitent pas à manier l’humour et le verbe, avec le fort accent de certain, pour partager l’expression profonde de cet héritage.
Du rythme, du rire et de l’émotion, voilà ce qui motive LA VOLUTE qui vous souhaite la bienvenue à bord… pour le Québec.

Ecoutez un extrait
{mp3}2003/lavolute{/mp3}

Tempo Musik Formation

Tempo Musik Formation

Tempo Musik Formation, créé en 1999 à l’initiative de Philippe Perron, est un centre de formation professionnel dédié aux « musiques actuelles ». Situé au cœur de Rennes, il accueille des jeunes instrumentistes (guitaristes, batteurs, bassistes, saxophonistes, pianistes…) souhaitant vivre de leur passion.

Le cursus articulé à raison de trente heures par semaine sur un an est diffusé par une équipe pédagogique dont la vitalité et le sérieux s’appuient sur une devise : la qualité des connaissances n’a de valeur que s’il y souvenance…

Au terme de leur formation, ces jeunes musiciens auront donc le plaisir d’apporter à la Fête de la Rose des notes teintées de blues rock.

Ces notes, aux accents de Willie Dixon, Miles Davis, Screamin’Jay Hawkins, Chuck Berry et bien d’autres, nous enfièvreront à l’heure de la godinette.

Visitez leur site officiel !


L’animation ludique

Association La Jaupitre
L’association “La Jaupitre” de Monterfil a assuré l’animation ludique de la Fête de la Rose 2003

La Jaupitre est une association, née dans la mouvance de la Fête de la Musique Gallèse de Monterfil, aujourd’hui “La Gallésie en Fête”, qui se consacre à faire re-découvrir, à promouvoir la pratique et à diffuser en tous lieux et en toutes occasions les jeux et sports traditionnels de Bretagne, et particulièrement ceux de la Haute-Bretagne, son territoire naturel.

Visitez leur site officiel !


La fête en photos
{besps}02_psen35/06_fetesdelarose/2003/photos|slideshow|ctrls=0|width=640|height=480|caps=0|inout=0{/besps}

Retour

Laisser un commentaire

×