Le travail dominical : une régression sociale.

Communiqué de presse du 17/07/2009.

« Le communiqué de M. Méhaignerie de lundi dernier sur le travail dominical était un écran de fumée laissant planer la confusion sur la réalité de son vote. L’Ille-et-Vilaine ne serait pas concernée : comme le nuage de Tchernobyl, les effets de cette loi s’arrêteraient à ses frontières ! Est cela la noblesse de la politique ? Voter une régression sociale pour le reste de la Nation en déclarant benoîtement à ses électeurs qu’elle ne les concerne pas ? La situation est pourtant simple : l’ensemble des salariés français sont concernés puisque, sans aucune contrepartie, la généralisation de l’ouverture le dimanche fait son chemin. L’expression publique de son vote, maintenant connu puisqu’il a voté pour, et celle de ses motivations auraient été bien plus intéressantes que celle de son  alibi . »

Frédéric BOURCIER, Premier Secrétaire Fédéral
Pierre MORIN, Premier Secrétaire Fédéral Adjoint aux Relations extérieures – Porte-parole

Laisser un commentaire

×