Un redécoupage pour les copains.

Communiqué de presse du 29/06/2009.

«Un redécoupage pour les copains, sinon comment justifier tant d’incohérences géographiques : le canton de Pleine Fougères, intégré à la baie maritime, quitte la circonscription de Saint-Malo pour celle de Fougères ! La seconde circonscription troque le canton de Saint-Aubin d’Aubigné contre le canton de Cesson-Sévigné ! Que dire de Combourg et Tinténiac qui rejoignent par une extraordinaire contorsion la circonscription de Montfort ? A tel point qu’il y a matière à se demander si il n’y pas là un bon petit soldat à remercier ou à occuper.
Comme par étrange, chacun aura noté que les circonscriptions où siègent actuellement des députés de gauche sont remaniées en profondeur alors que celles où siègent des députés de droite, fermes soutiens de la majorité présidentielle, sont modifiées à la marge. Les chiffres sont têtus : 4 cantons qui appartenaient aux 3 circonscriptions de droite sont déplacés, 9 le sont pour les 4 circonscriptions de gauche… Dont acte.
La Fédération d’Ille-et-Vilaine du Parti Socialiste ne peut se satisfaire de ce qui est proposé. Non parce qu’elle le craindrait : la politique n’est pas une science exacte et l’Histoire a démontré que la clairvoyance des électeurs faisait peu de cas des aménagements de convenance. Elle ne peut s’en satisfaire car, au delà des orientations partisanes, elle n’en perçoit ni la logique ni les objectifs qui auraient pourtant dus être poursuivis : une cohérence de représentation susceptible de rendre l’action politique plus compréhensible donc plus mobilisatrice pour et par les électeurs.
Là où Nicolas Sarkozy passe, la démocratie recule : réforme des institutions au bénéfice d’un seul homme, main mise sur les médias, affaiblissement des services publics, atteinte à la cohésion sociale en faisant porter les efforts de société par les plus fragiles… et maintenant redécoupage électoral. La situation est grave. Ce qui se passe avec le redécoupage n’est qu’une pièce supplémentaire d’un triste et dangereux puzzle.. »

Frédéric BOURCIER, Premier Secrétaire Fédéral
Pierre MORIN, Premier Secrétaire Fédéral Adjoint aux Relations extérieures – Porte-parole

Laisser un commentaire

×