Privatisation de La Poste.

Communiqué de presse du 19/12/2008.

« La privatisation de La Poste est en marche. Ceux qui ont cru dans les promesses de novembre de l’éternel candidat Sarkozy – les propos d’Henri Guainot n’avaient en fait que pour objectifs de casser la dynamique de la manifestation du 22 novembre – en sont encore pour leurs frais.  Voilà pour la méthode, une fois de plus scandaleuse : faite de renoncements et de négligence des partenaires, notamment syndicaux. Au diable les règles les plus élémentaires de la démocratie : le Président de la République décide seul.

Sur le fond, la Poste est un patrimoine national qu’il s’apprête à brader. Après en avoir affaibli la présence sur le territoire, au détriment notamment des populations les plus fragiles, voilà qu’il taille dans son statut. Comme pour France Télécom, comme pour EDF, comme pour GDF, le mouvement de privatisation insidieuse et rampante est lancé.

La France se distinguait par son attractivité – quoi qu’en disent les libéraux – du fait d’une présence étatique forte, du fait du sens qu’elle donnait à l’action publique : formation des salariés, services aux entreprises, aide à la recherche… Aveuglé par son libéralisme, obsédé par la question des statuts alors que la seule question qui vaille est celle des missions de la Poste, Nicolas Sarkozy scie la branche sur laquelle est assise notre économie.

La Fédération du PS d’Ille-et-Vilaine appelle à une mobilisation historique pour défendre le statut public de la Poste et conférer tous les moyens nécessaires au service public postal. »

Frédéric BOURCIER, Premier Secrétaire Fédéral
Pierre MORIN, Premier Secrétaire Fédéral Adjoint aux Relations extérieures – Porte-parole

Laisser un commentaire

×