Soutien à la demande de grâce de José Bové.

Communiqué de presse du 25/11/2002.

« La Fédération d’Ille-et-Vilaine du Parti Socialiste considère que les peines prononcées (14 mois de prison ferme) à l’encontre de José Bové, porte-parole de la Confédération Paysanne sont démesurées quand on considère la différence de traitement flagrante avec les actes commis par des membres d’autres organisations syndicales agricoles.

La Fédération appelle ses militants et sympathisants ainsi que les citoyens en général, à appuyer la demande de grâce lancée auprès du Président de la République par le comité de soutien à José Bové. » 

Laisser un commentaire

×