Aveux de Jérôme Cahuzac : “un sentiment de trahison”

Emmanuel Couet, Premier secrétaire fédéral, a souhaité réagir, au lendemain des aveux de Jérôme Cahuzac, ancien ministre du budget, quant à l’existence d’un compte bancaire à l’étranger. 

“Je suis consterné et en colère après les aveux de Jérôme Cahuzac. Il s’agit d’actes d’une exceptionnelle gravité, de fautes impardonnables. Le président de la République a trouvé ce midi les mots justes et fermes pour condamner cette dérive individuelle en parlant d’outrage fait à la République. Il a annoncé des mesures rapides et utiles pour renforcer l’indépendance de la justice et le contrôle du patrimoine des élus”.

“A cet instant, je pense notamment aux électeurs de gauche, aux militants et sympathisants socialistes, aux élus de terrain qui se battent au quotidien pour les valeurs de justice et de solidarité et qui se sentent trahis”.

Laisser un commentaire

×