Communiqué de presse de la fédération : La lutte contre les violences conjugales a besoin de moyens à la hauteur des enjeux !

Communiqué de presse de la fédération : La lutte contre les violences conjugales a besoin de moyens à la hauteur des enjeux !

La lutte contre les violences conjugales a besoin de moyens à la hauteur des enjeux !

APPEL AU RASSEMBLEMENT LE 27 SEPTEMBRE 2019 à 18 HEURES à RENNES, PLACE DE LA REPUBLIQUE

Le Grenelle des Violences faites aux femmes est engagé alors que 106 femmes ont déjà perdu la vie sous les coups de leurs conjoints ou ex-conjoints en 2019.

Chaque année, 220 000 femmes sont victimes de violence conjugales. Combien en sont traumatisées, marquées à vie et combien d’enfants subissent aussi ces contextes familiaux destructeurs.

Les associations, les collectivités, les services publics ont besoin de moyens nouveaux et conséquents pour agir efficacement contre ce fléau social. Ils se battent déjà depuis des années, souvent avec de faibles moyens.

Et pourtant ! Les ambitions déclinées en ouverture du Grenelle par le gouvernement restent très en deçà des attentes et même ridiculement dérisoires : 60 000 euros par Département quand il en faudrait 6 millions soit 100 fois plus !

Le Grenelle sera clôturé le 25 novembre 2019 : d’ici-là, une mobilisation citoyenne et politique

d’envergure peut faire évoluer les premières mesures proposées.

Pour exprimer ces attentes et obtenir des moyens à la hauteur des enjeux, en Ille-et-Vilaine, les forces politiques de gauche et de progrès, des syndicats, des associations féministes et d’accompagnement des femmes victimes appellent à 3 rassemblements contre les violences conjugales à Rennes d’ici le 25 novembre prochain.

Le premier temps de rassemblement aura lieu le 27 septembre 2019 à 18 heures, place de la

République à Rennes.

Premiers signataires de l’appel : Parti Socialiste, Génération-s, Place Publique, Mouvement Radical, La France Insoumise Rennes Métropole, Europe Ecologie Les Verts, Nouvelle Donne, Parti Communiste d’Ille-et-Vilaine, les Jeunes socialistes, les Jeunes Insoumis de Rennes, les Jeunes communistes d’Ille-et-Vilaine, Force Ouvrières 35 (FO), Union Syndicale Solidaires 35,

Confédération Générale du Travail (CGT)

Pour tout contact : Béatrice HAKNI-ROBIN, Secrétaire fédérale à l’égalité Femmes/Hommes

Laisser un commentaire

×